All Blacks, All Bleus

31 octobre 1999. Plus absorbé par la préparation de Halloween avec mes cousins, je suis tout de même attiré par la petite télé lorsque les adultes postés devant se mettent à crier. Mes premiers souvenirs rugbystiques sont là : les percées d’un Jonah Lomu inarrêtable, un rebond venu d’ailleurs qui lance Christophe Dominici vers son second essai, le salut militaire d’Olivier Magne après un essai de Bernat-Salles. C’est donc ça le rugby.

Dominici à l'essai
L’essai mythique de Dominici

6 octobre 2007. Le Hakka. Ce Hakka, impressionnant, et plus par l’attitude des Bleus que par les cris des Blacks. La France bleu-blanc-rouge qui s’avance au maximum pour défier les Néo-Zélandais du regard. Dominici, Michalak, Harinordoquy, Chabal, … L’image de cette coupe du monde. Et la victoire au bout, tout ça commenté par la voix de Thierry Gillardi quelques mois avant sa mort.

Le Hakka des Blacks face aux Français en 2007
Le Hakka de 2007

23 octobre 2011. 10h du matin sur le port de La Rochelle, lendemain de soirée arrosée, courte nuit. On cherche un café pour y regarder la finale de la coupe du monde en déjeunant. Tous sous blindés de monde. On entend les hymnes et le Hakka sans parvenir à rentrer dans le moindre bar. Quand enfin on y arrive, on s’assoit à même le sol, devant l’écran. À la mi-temps, le café-croissants et remplacé par des bières. 5-0 seulement pour les Blacks, on y croit. Tout le monde dans le bar y croit d’ailleurs. En ce qui concerne le match ? Morgan Parra se blesse rapidement, François Trinh-Duc fait un match remarquable, Craig Joubert arbitre de façon honteuse. La France s’incline d’un point, 8 à 7. Rageant. Le plus marquant ? L’après match et la foule présente en masse sur le port ensoleillé de La Rochelle. Qu’est-ce que ça aurait été si on avait gagné ?

Les Français pendant le Hakka de 2011
Les Français pendant le Hakka de 2011

Bons souvenirs d’Allemagne

Demain soir, la France reçoit l’Allemagne au stade de France, pour un match amical de prestige. L’occasion pour moi de puiser dans mes souvenirs, et de me rendre compte que… je n’ai jamais vu les Bleus perdre face à la Mannschaft !

Et oui, depuis 1987, année de la dernière défaite française soit trois ans avant ma naissance, l’équipe de France a battu son voisin à cinq reprises, en 1990, 1996, 2001, 2003 et 2012 ! Seul un match nul en 2005 est venu ternir ce bilan. Ces victoires portent les noms de Jean-Pierre Papin, Éric Cantona, Laurent Blanc, Zinédine Zidane, Thierry Henry, David Trezeguet et Olivier Giroud.

2001 : Le récital de Zizou

2003 : Zidane, Henry, Trezeguet & Co

2012 : Olivier Giroud, première

En espérant que cette série se prolonge encore. Allez les Bleus !

Valbuena, Mexès et autre Zlatan…

Au fait, la France a battu l’Italie ! Et comme je l’ai promis à un ami, qui me faisait très justement remarqué qu’aucun de mes articles ne parlait foot, voici le premier !

Zlatan et Mexès

Vous l’avez vu j’imagine, c’est Valbuena qui a permis aux Bleus d’égaliser dans ce match amical grâce à un superbe but.

httpv://www.youtube.com/watch?v=Q0dup2FNZbo

J’aurais aimé qu’il célèbre son but comme il l’avait fait avec l’OM quelques jours plus tôt. Il ne l’a pas fait, tant pis. Pour le plaisir des yeux, je vous mets quand même la vidéo.

httpvh://www.youtube.com/watch?v=JO3q2rzENhU

Ce but, ainsi que la victoire des Bleus n’ont pourtant pas fait la « Une » des sites sportifs. Et pour cause, un autre joueur de Ligue 1 a lui aussi réalisé quelques exploits durant la soirée. Son nom : Zlatan Ibrahimovic. Il a en effet marqué un quadruplé (et quel quadruplé !), contre l’Angleterre qui plus est, permettant à son équipe de remporter un match de prestige dans son tout nouveau stade,  la Friends Arena. Son quatrième but est tout simplement magnifique, beaucoup le qualifiant de « plus beau but de l’année ». Voyez plutôt.

httpv://www.youtube.com/watch?v=uAnC5ZPNbaE

Pourtant, ce « plus beau but de l’année » a déjà trouvé son remplaçant. Il s’agit du but de Philippe Mexès, marqué avec l’AC Milan contre Anderlecht en Ligue des Champions. Pour moi, ce but est au dessus de celui marqué par le géant suédois. En effet, tandis que Zlatan marquait son retourné à la suite d’une erreur du gardien dans le but vide, Mexès, lui, a pris le temps,  tout en étant pressé par un défenseur, de contrôler le ballon de la poitrine et de le placer dans la lucarne, trompant ainsi le gardien. Assez parlé, place au chef d’œuvre.

httpvh://www.youtube.com/watch?v=yiViritFnCw

Et vous, quel but préférez-vous ? Celui de Zlatan ou celui de Mexès ?