All Blacks, All Bleus

31 octobre 1999. Plus absorbé par la préparation de Halloween avec mes cousins, je suis tout de même attiré par la petite télé lorsque les adultes postés devant se mettent à crier. Mes premiers souvenirs rugbystiques sont là : les percées d’un Jonah Lomu inarrêtable, un rebond venu d’ailleurs qui lance Christophe Dominici vers son second essai, le salut militaire d’Olivier Magne après un essai de Bernat-Salles. C’est donc ça le rugby.

Dominici à l'essai
L’essai mythique de Dominici

6 octobre 2007. Le Hakka. Ce Hakka, impressionnant, et plus par l’attitude des Bleus que par les cris des Blacks. La France bleu-blanc-rouge qui s’avance au maximum pour défier les Néo-Zélandais du regard. Dominici, Michalak, Harinordoquy, Chabal, … L’image de cette coupe du monde. Et la victoire au bout, tout ça commenté par la voix de Thierry Gillardi quelques mois avant sa mort.

Le Hakka des Blacks face aux Français en 2007
Le Hakka de 2007

23 octobre 2011. 10h du matin sur le port de La Rochelle, lendemain de soirée arrosée, courte nuit. On cherche un café pour y regarder la finale de la coupe du monde en déjeunant. Tous sous blindés de monde. On entend les hymnes et le Hakka sans parvenir à rentrer dans le moindre bar. Quand enfin on y arrive, on s’assoit à même le sol, devant l’écran. À la mi-temps, le café-croissants et remplacé par des bières. 5-0 seulement pour les Blacks, on y croit. Tout le monde dans le bar y croit d’ailleurs. En ce qui concerne le match ? Morgan Parra se blesse rapidement, François Trinh-Duc fait un match remarquable, Craig Joubert arbitre de façon honteuse. La France s’incline d’un point, 8 à 7. Rageant. Le plus marquant ? L’après match et la foule présente en masse sur le port ensoleillé de La Rochelle. Qu’est-ce que ça aurait été si on avait gagné ?

Les Français pendant le Hakka de 2011
Les Français pendant le Hakka de 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.