Fire In The Hole!

Ayant passé de nombreuses heures sur le jeu Counter Strike: Source durant ma jeunesse, je me devais d’acheter et de tester son successeur : Counter-Strike: Global Offensive.

Counter-Strike

Pour ceux qui ne connaissent pas la série Counter-Strike, il s’agit d’un des FPS les plus joués en ligne. Il fait s’affronter deux équipes sur une « map » : les terroristes et les antiterroristes. Tout bêtement.  Les joueurs marquent des points en accomplissant des objectifs et en éliminant leurs adversaires, dans le but de faire gagner leur équipe. La première version de Counter-Strike a vu le jour en 2000, alors que sa première évolution, Counter-Strike: Source est sortie en 2004. Il aura ensuite fallu attendre près de 8 ans avant de connaitre son successeur : Counter-Strike: Global Offensive.

Global Offensive

Nouveautés

Cette nouvelle évolution apporte évidemment son lot de nouveautés. En voici une liste non exhaustive :

  • Bien évidemment, les graphismes ont été grandement améliorés.
  • De nouveaux modes de jeux ont été intégrés :  Course à l’armement, qui correspond en fait au mod non-officiel « Gun Game » présent dans les versions précédentes, et Démolition.
  •  De nouvelles armes sont présentes, notamment de nouveaux fusils à pompe, et de nouveaux types de grenades.
CS:Source VS CS:GO

Pour en savoir plus quant à ces nouveautés, je vous invite à lire le test fait par JeuxVideo.com et à regarder les Gaming Live.

Mes remarques

En vrac, voici quelques-unes des remarques que je peux faire :

  • Le gameplay a tout de même bien changé, il va me falloir quelques heures de jeux pour m’y habituer !
  • Un round de CS étant rapide, le début de celui-ci est crucial. Le joueur doit donc acheter ses équipements le plus rapidement possible. C’est pourquoi l’ergonomie du menu d’achat a été repensée : il est désormais affiché en forme de cercle. C’est un bon point pour les joueurs sur console, pas forcément pour ceux qui, comme moi, achètent leurs armes au clavier.
  • Il est difficile, je trouve, de différencier un terroriste d’un antiterroriste au premier abord. En effet, les « skins » des personnages varient selon la map, et certains peuvent porter confusion. De plus, il faut oublier cette habitude qui veut que les terroristes soient représentés en rouge et les antiterroristes en bleu sur le radar. Désormais, les équipiers sont en jaune, et les ennemis en rouge (si j’ai bien suivi…).
  • Il n’y a plus de silencieux sur la M4 et sur l’USP. Dommage !
  • On ne peut désormais posséder qu’une flash au maximum (en tout cas dans le mode « occasionnel classique ».
  • La taille des maps a dans l’ensemble été diminuée. Quelques passages bien sympas ont été coupés, comme par exemple le passage dans les souterrains, derrière le hangar  au fond de la « longue » (pour ceux qui connaissent, et qui comprennent). Plutôt dommage, surtout pour les joueurs comme moi qui aiment contourner l’ennemi !
  • Il n’y a que 16 maps officielles, dont seulement 8 en mode classique (Et 2 maps otages !!!) ! Ça fait peu ! Exit les Prodigy, Cbble et autres Piranesi…
  • Bonus : le chien grogne et aboie toujours sur la map Inferno !
Le nouveau menu d’achat

Conclusion

Pour 13,99€, je ne vois pas pourquoi on se priverait de ce jeu ! Pour les habitués de Counter-Strike, c’est l’occasion de se replonger dans quelques heures de frags entre amis. Pour les non-initiés, c’est l’occasion de tester un FPS « old-school » et de passer de bons moments. Je vous conseille toutefois la version PC du jeu. Je ne vois pas comment on peut apprécier un FPS avec une manette dans les mains…